Mis en avant

Guide de Noël : notre sélection d’idées cadeaux pour les fêtes

Trouver le cadeau idéal pour  les fêtes, un vrai casse-tête ? Pour vous aider dans la course aux cadeaux qui feront plaisir à tous les coups, voici notre sélection d’idées cadeaux. Un beau livre ou un coffret cadeau pour s’évader… Vous avez l’embarras du choix !

Le Vieux Continent en est une source inépuisable pour s’évader! Aux grands classiques de nos pays voisins (Espagne, Portugal, Italie…) s’ajoutent des destinations surprenantes et méconnues, idéales pour une escapade culturelle, un week-end romantique ou des vacances reposantes. Une Smartbox pour une belle échappée !

Dans cet album de 160 pages, Pascal Bresson revient sur la vie de la célèbre navigatrice, qu’il a pu rencontrer à plusieurs reprises à Saint-Malo, un mois seulement avant sa tragique disparition. On y découvre, une femme fragile, drôle et naturelle. « La voile n’est pas un sport de ­machos », lançait-elle sur les pontons à l’arrivée, avec sa timbre légendaire. Florence Arthaud, Femme libre, Sophie Ruffieux et Pascal Bresson, 17,95 euros. Editions Marabout.

Sous la surface, se cache un monde fascinant. Poissons-voiliers, raies-manta, poissons colorés… Le monde sous-marin n’en finit pas de nous émerveiller. Le Tour du monde en 80 plongées, œuvre d’un quatuor de talents, s’offre dans cette énième édition une refonte totale. Outre une nouvelle maquette, les textes sont enrichis et recentrés sur les spécificités des écosystèmes. Des énormes baleines à bosse des îles Australes, aux récifs chatoyants des Maldives, en passant par les iguanes marins des Galapagos ou même les gorgones jaunes de l’île de Port-Cros, en France, le monde du silence cher au commandant Cousteau se dévoile inlassablement en images sublimes, propres à la poésie, l’émerveillement, la connaissance, l’évasion. Le Tour du monde en 80 plongées, 39,95 euros, Editions E/P/A.

On rêve d’immersion totale dans la nature? En Forêt propose des centaines d’escapades nature en France. Dépaysement garanti dans un monde enchanté. On s’y balade à pied, à vélo, à cheval ou en traîneau à chiens. Et si vous avez envie de prendre de la hauteur, vous pourrez survoler la canopée en montgolfière ou en ULM et prendre le temps de respirer au cœur des plus belles forêts. En Forêt, 25 euros, Voyages Gallimard.

Lorsqu’en couverture d’un livre, on découvre un portrait de renard polaire tenant dans sa gueule un œuf d’oie des neiges (ça on ne l’apprendra que dans le livre), on se dit que le photographe à déjà un niveau impressionnant. Et lorsque cette photo est associée à Sergueï Gorshkov, photographe professionnel russe sponsorisé par Nikon, là on se dit que le livre est forcément exceptionnel !

Animal. Sergueï Gorshkov. Editions paulsen. 35 euros.

Ce livre raconte l’histoire à la fois terrible et fantastique des treize illustres explorateurs qui ont précédé Jean Malaurie sur la route du pôle. Extrêmement documenté, le récit s’appuie sur les extraits des carnets de route des explorateurs mais aussi sur les témoignages des peuples Inuit, proposant ainsi un regard plus complet. Jean Malaurie, surnommé « l’homme qui parle avec les pierres » par les Inuits, est parti pour ne plus jamais les quitter et il est devenu celui qui en parle le mieux. Voici donc la troisième édition revue et augmentée de sa bible, Ultima Thulé, dans une version magnifique. 

 Ultima Thulé. Jean Malaurie. Editions du Chêne, 49,90 euros.

Une découverte de l’archipel néo-calédonien, avec la Nouvelle-Calédonie, les îles Loyauté et l’île des Pins : le plus grand lagon du monde, mais aussi les grands lacs et la brousse. Pour les baroudeurs, des idées de visites en VTT,  pirogue ou à cheval. Nouvelle-Calédonie, émotions couleurs. Stanislas Fautré et Sylvie Bednar. Editions Glénat. 39,90 euros

On a tendance à l’oublier mais le monde regorge de merveilles cachées. Avec le livre « Au Gré des vagues » le photographe Chris Burkard répertorie les  plus beaux clichés de surf au monde. Du cercle arctique aux quarantièmes rugissants, et des eaux froides tropicales, laissez-vous envoûter par  ses images puissantes et exceptionnelles. Au gré des vagues, Chris Burkard, Editions Glénat, 49,50 euros.

Joyaux naturels verdoyants, plage de sable fin et mer cristalline… Découvrez les  plus belles îles de la planète dans cet ouvrage qui vous emmène à la découverte des Açores jusqu’à Zanzibar en passant par les Lofoten. Un livre d’inspiration pour préparer ses prochaines vacances, se souvenir des précédentes ou tout simplement faire un beau voyage de papier. Les plus belles îles du monde, Ariel Fuchs, Editions Glénat, 39,50 euros.

Il existe des endroits où l’on se sent particulièrement bien. Des lieux rares par leur simplicité, la gentillesse de leurs hôtes. « Montagne Corse », vous fait découvrir des paysages emmêlés entre la mer et la montagne. Fernando Ferreira a capté les lumières pures de l’île de beauté pour le plus grand plaisir de nos yeux. Montagne Corse, Fernando Ferreita, Editions Glénat, 35 euros.

Où partir en mai 2022 ?

À mi-chemin entre le printemps et l’été, c’est la période idéale pour découvrir les grandes villes européennes et le bassin méditerranéen.

48h à Valence, capitale mondiale du design 2022

Valence

La troisième ville d’Espagne vous réserve de belles surprises avec son quartier historiques, ses jolies boutiques et son incroyable cité des Arts et des Sciences. La ville, très étendue, ce qui peut surprendre lors du premier voyage, mais elle a su construire un équilibre entre gastronomie, culture, architecture et festivités, tout en restant ouverte vers la Méditerranée et ses plages de sable fin.

Un hôtel :

https://www.maisondelapra.com/

NICE

La capitale azuréenne se découvre et s’apprécie pour ses multiples facettes qui, à la Belle Époque déjà, séduisaient les têtes couronnées. À la fois authentique et contemporaine, méditerranéenne et européenne, culturelle et balnéaire, Nice et sa Baie des Anges aimantent les touristes du monde entier, comme en témoigne l’activité de son aéroport international, devenu le premier de province.

Un hôtel:

https://www.hotelamournice.fr/

Chambord

Le Relais de Chambord est l’endroit idéal où passer la nuit sur la route des châteaux de la Loire. Situé à 200 mètres du château, cette vaste maison est un lieu magique qui vous permet de profiter du domaine à la nuit tombée. Du lobby et sa grande bibliothèque aux suites sous les toits, la sensation d’espace est fort appréciable. Sans oublier, le restaurant semi-gastronomique aux amusants fauteuils pied-de-poule, et en extérieur, une belle terrasse pavée à portée de voix des douves.

 La Franco-Colombienne Sandra Bessudo, continue de défendre les requins du Pacifique. La rédaction a rencontré cette femme de conviction, joyeuse et combative.

 « Quand j’avais 3 ou 4 ans, des amis de mon père avec qui on allait à la plage ramassaient les étoiles de mer et les coquillages. Moi, je les leur reprenais immédiatement des mains et je le remettais dans l’eau. » Cette naturaliste continue de défendre la faune et la flore marine contre toute forme d’intérêts privés, avec la même détermination que dans sa prime enfance, une autorité sans colère apparente.

Pourquoi est-ce si important de protéger les requins ?
Sandra Bessudo. 90 % des grands requins ont déjà disparus. Là où il y a des requins, les écosystèmes sont en bonne santé. Ils sont au bout de la chaîne alimentaire et jouent le rôle de régulateurs des océans. Aujourd’hui, le commerce des ailerons de requins ne cesse d’augmenter sur les marchés asiatiques. La bonne santé des océans est un problème mondial.

Ce que vous avez accompli pour Malpelo peut-il servir d’exemple ?

Ce que nous avons fait est devenu un modèle que l’on partage avec les îles du Pacifique oriental. J’ai créé une fondation puis je me suis lancée pour protéger les requins. Le plus dur au début était de faire connaître l’île de Malpelo. Puis il a fallu convaincre le gouvernement de créer des programmes de protection de la faune et de la flore. Tout est venu petit à petit. Aujourd’hui, j’aimerais beaucoup travailler avec le gouvernement français sur la protection de Clipperton car c’est une nurserie importante pour plusieurs espèces de requins. En attendant, elle signe la préface du dernier livre de François Sarano « Au nom des requins ».





















FR
IGNORER LES LIENS DE NAVIGATION

































































0:08 / 2:47









































FR
IGNORER LES LIENS DE NAVIGATION

















Image d'avatar















































0:08 / 2:47























3 questions à Sandra Bessudo, fondatrice de la Fondation Malpelo



3 questions à Sandra Bessudo, fondatric3e de la Fondation Malpelo

Teint éclatant: notre sélection des meilleurs produits beauté pour aborder le printemps

Clarins, qui a toujours un temps d’avance, a su s’imposer dans le monde de la beauté avec des soins haut de gamme. La nouvelle crème Nuti-Lumière Revive est destinée à toutes les personnes de plus de 60 ans et permet de lutter contre le jaunissement de la peau. Les effets sont visibles dès la première application. Agréable à utiliser grâce à sa texture fondante, la crème s’applique quotidiennement chaque matin sur une peau propre et sèche. Le résultat est tout simplement bluffant. Nutri-Lumière Revive, Clarins, 50ml, 118 euros.

https://www.clarins.fr/

L’huile de coco est la chouchoute du monde des cosmétiques, et son succès est mérité. Riche en acides gras et en acide phénolique, elle est réputée pour ses propriétés nourrissantes et réparatrices. Autres points positifs : elle procure plus de souplesse à la peau, lui offre un aspect plus lisse, et apporte aux cheveux une brillance incomparable. L’huile de coco est un produit emblématique de la maison Ligne ST Barth avec son parfum délicat et profondément exotique. 35 euros,

https://www.lignestbarth.com/fr/

Entre les confinements et le port du masque, notre peau n’a jamais eu autant besoin de respirer. D’où le besoin de régénérer l’épiderme avec une eau tonique pré-exfoliante pour lisser en douceur les peaux normales à grasses. Elle favorise l’élimination des imperfections et prépare la peau aux soins. Idéal pour retrouver une peau plus nette dès la première application. Perfect Skin Peel, ENO by Codexial, 16,90 euros.

SHOT 15 Sérum anti-âge Global Physiodermie

En tant que puissant antioxydant, la vitamine C est un fantastique amplificateur de beauté, indispensable à la production de collagène grâce auquel il est possible de ralentir les dégâts causés par le vieillissement, elle permet de retrouver une peau parfaite. Grâce à la formule de ce sérum anti-âge, la peau retrouve son hydratation optimale, elle devient plus fraiche, lisse, et toute pure. Bref, sans plus aucune trace de fatigue, fini les ridules et la peau marquée ! SHOT C15, sérum anti-âge Global, Physiodermie, 64 euros.

La disparition de l’aventurier Philippe de Dieuleveult   

Le 6 août 1985, l’aventurier Philippe de Dieuleveult disparaît lors d’une expédition sur le fleuve Zaïre. Souvenez-vous, chaque dimanche il débarquait du ciel dans les écrans des téléspectateurs d’Antenne 2. Pendant quatre ans il était l’animateur vedette de la chasse aux trésors. Sa disparition reste une énigme jamais résolue. Son frère Jean a enquêté pendant 30 ans, il est mort en 2015. Depuis, c’est son fils Alexis qui a pris le relais. Dans un livre publié récemment, il affirme que son oncle n’est pas mort noyé comme le dit la thèse officielle.

Voici les dernières images de l’animateur prisent la veille de de sa disparition.

On le voit caméra sur l’épaule descendre avec difficulté ces rapides. Depuis plusieurs mois, il participe à l’expédition Africa Raft: 3000 kilomètres d’aventure sur le puissant fleuve Zaïre. Le matin du 6 août 1985, Philippe de Dieuleveult reprend la navigation avec ses six compagnons. Deux autres préfèrent rester à terre car la zone du barrage d’Inga est dangereuse avec des vagues de plusieurs mètres de haut. C’est la dernière fois que les aventuriers seront vus. François Laurenceau et Jean-Louis Amblard décide de ne pas continuer l’expédition lors de la dernière soirée avec les autres aventuriers sur l’île des hippopotames.

Les chutes d’Inga

Un mois plus tard, un corps est repêché. L’ambassade de France au Zaïre envoie un télex pour dire qu’il s’agit de la dépouille de Philippe de Dieuleveult, mais la famille n’y croit pas. Une contre expertise est alors réalisée avec des radios osseuses de l’aventurier faites quelques années auparavant, mais elles ne correspondent pas. Le doute s’installe dans la famille. Malgré ses éléments, l’affaire est classée au bout de quelques années et pourtant, le frère de l’animateur remarques d’autres indices troublants comme l’une des embarcations en très bon état malgré les rapides. Un ingénieur zaïrois munit de jumelles affirme avoir vu des hommes débarquer. Il dit avoir vu deux personnes debout qui ranger des sacs jaunes. D’autres témoins disent avoir vu des militaires zaïrois mettre en joue un raft. A l’époque, le barrage d’Inga fourni le pays en électricité est un site ultra sensible, proche de l’Angola qui était l’ennemi du Zaïre. Kinshasa craignait selon le témoignage d’anciens militaires un assaut. Pour l’auteur de « Noyade d’Etat », une méprise serait à l’origine d’une bavure. C’est aussi la thèse qu’à toujours défendu son père. Dans son livre, Alexis de Dieuleveult rappelle que son oncle était capitaine de réserve à la DGSE. Aujourd’hui Alexis de Dieuleveult souhaite que les archives « secret-défens » soient désormais déclassifiées.

Croisière mythique en Antarctique


Entre nouveaux géants des mers et navires intimistes, la croisière s’amuse, se régale, explore. Pour sa première saison de navigation, Le Commandant Charcot tient ses promesses. Taillé pour les mondes polaires, ce navire d’exception trace sa route là où d’autres ne peuvent s’aventurer.

Un yacht de croisière ou un croiseur de recherche ? Les deux, mon capitaine ! Le premier paquebot brise-glace est le treizième navire de la compagnie Ponant, fondée en 1988 par deux officiers de marine marchande, et rachetée en 2015 par Artemis, dans la volonté de perpétuer l’histoire de l’exploration polaire française.

Objectif Arctique. Le Commandant Charcot, premier navire de croisière « de haute exploration polaire, hybride électrique propulsé au gaz naturel se réinvente pour minimiser son impact sur l’environnement.

Un hôtel de luxe flottant

Réputé pour concevoir de véritables hôtels de luxe flottants, la compagnie a fait appel à quelques grands noms du lifestyle, de la décoration, jusqu’à l’assiette. Le designer Jean Philippe Nuel signe sa 12ème collaboration avec Ponant via notamment 123 cabines et un restaurant. Le lobby, le bar panoramique, et le spa sont quant à eux signés de l’architecte Jean Michel Wilmotte. Lignes épurées, couleurs claires et vue imprenable sur le grand large confère une atmosphère de luxueuse sobriété.

Question gastronomie, qui d’autre que le chef Alain Ducasse (déjà conseil auprès de la compagnie) pour élaborer une gastronomie de qualité dans des conditions extrêmes?

Restaurant gastronomique, service haut de gamme, prestations de luxe…Avec le Commandant Charcot, la compagnie Ponant pousse encore plus loin les codes de l’hôtellerie de luxe.

https://www.ponant.com/le-commandant-charcot

Les meilleurs hôtels d’Europe pour une escapade romantique

Le Ciragan Palace Kempinski *****

Le Ciragan Palace Kempinski possède une vue imprenable sur le Bosphore. Un 5 étoiles au charme d’ancien palais stambouliote, près de la mosquée Bleue et de Sainte-Sophie…

https://www.kempinski.com/tr/istanbul/ciragan-palace/

La Réserve Paris – Hôtel and Spa *****

Cette maison de maître posée avenue Gabriel, entre les Champs-Élysées et le Faubourg Saint-Honoré, abrite 26 suites et «seulement» 14 chambres. Cet hôtel, qui n’a pour vis-à-vis que le Grand Palais et les lumières de la tour Eiffel, cultive décidément l’esprit de Paris.

Portrait Roma*****

Un hôtel de 14 suites seulement, modèle de luxe contemporain classique et d’élégance en plein centre de Rome. Le plus : un bar sur le toit terrasse réservés aux clients. Rome est à vous! 

Le Badrutt’s Saint-Moritz****

Le Badrutt’s Palace occupe une position stratégique en centre-ville. Ce «Palace», est le roi de Saint-Moritz.

https://badruttspalace.com/

Hôtel Okura Amsterdam*****

L’hôtel Okura nous séduit forcément pour son offre gastronomique avec ses quatre restaurants primés au guide Michelin. Avec une vue imprenable sur tout Amsterdam, le bar du restaurant le Ciel Bleu, situé au 23e étage de l’hôtel, est l’endroit idéal pour un tête-à-tête gourmet. https://www.okura.nl/

Et si vous partiez aux Canaries

Les dunes de Maspalomas

A la pointe sud de l’île, la lumière du phare de Maspalomas éclaire la nuit canarienne depuis 1890. Il fallait élcairer la route des bateaux à vapeur qui arrivaient d’Angleterre chargés de charbon et repartaient gorgés de fruits et légumes du soleil. On a du mal à croire qu’il s’agissait alors de la seule construction à des kilomètres à la ronde. Aujourd’hui, le phare domine la plage et l’océan Atlantique

Au nord de Las Palmas, vous découvrirez un paysage intime et exubérant, où l’on peut visiter l’unique plantation de café d’Europe, ainsi quel’une des plus grandes et anciennes caves à rhum du continent. Pour les familles, le parc archéologique Cueva Pintada est l’endroit idéal pour découvrir l’histoire de l’île. On y trouve des habitations pré-hispaniques de la population aborigène. Récemment classé au Patrimoine mondial par l’Unesco, le Paysage culturel de Risco Caído et les Montagnes Sacrées abritent également quelques traces des premiers habitants des Canaries.

L’un des plus beaux villages de pêcheurs de la Grande Canarie

Si tant de touristes viennent ici, c’est qu’il y a des trésors qui échappent aux récits contemporains : les dunes de Maspalomas. On croiserait sans surprise Lawrence d’Arabie et ses dromadaires dans ce Sahara de cinéma. Un lieu magique pour admirer le coucher de soleil.

View of Playa del Ingles beach. Maspalomas. Gran Canaria

Où dormir ?

Au Seaside Palm Beach de Maspalomas. Crée par le célèbre architecte Alberto Pinto, le Seaside Hotel Palm Beach se situe dans une palmeraie âgée de 1000 ans, sur les rives de l’océan Atlantique. Pour un week-end romantique, un séjour revitalisant, des vacances au bord de l’eau, voici le cadre idéal pour vous ressourcer au calme et profiter de la beauté de la nature qui vous entoure. De plus, vous n’aurez que quelques mètres à parcourir si vous avez envie de vous rafraîchir dans l’océan et vous promener dans les dunes de la plage de Maspalomas.

Voyage au Liban

La capitale du Liban renaît. L’antique cité méditerranéenne se reconstruit avec une énergie bouleversante. Allez-y vite, pour découvrir ses nouveaux quartiers créatifs, sa gastronomie, et son incroyable hospitalité.

Entre mer et montage, cépages et cèdres, le Liban est une destination chaleureuse qui se visite de jour comme de nuit. Entre les belles façades d’hier, lézardées par le temps et les cicatrices de guerre, Beyrouth est en pleine mutation. Dans le quartier vibrant de Verdun, le groupe franco-libanais ABC, en partenariat avec Baha’ Rafic Hariri a conçu un centre commercial ultra-moderne qui s’étend sur 50 000 mètres carrés. On y retrouve les jeunes créateurs libanais comme « Sarah’s Bag » dont les sacs sont fait pour les plus pointues des fashionistas. Et, pour compléter le tableau, on trouve une trentaine de restaurants dont « Leila Café » ou « Zaatar W Weith » qui proposent une cuisine traditionnelle aux saveurs orientales. Bien évidemment, cette virée shopping n’exclue pas un tour sur la Corniche, le coeur battant de la ville, une visite au Musée Sursock ou encore au centre d’art de Beyrouth.

Dans la jolie bousculade que connaît le monde gastronomique, la capitale réserve de belles surprises avec la création d’un restaurant traditionnel qui invite chaque semaine des femmes de différentes régions à cuisiner leurs recettes traditionnelles. Taboulé ultra-vert, blettes au tahiné, ragoût parfumé… Vegan et carnivores s’y retrouvent.

CARNET DE VOYAGE

UN HÔTEL :

L’hôtel Le Gray est très design dans son modernisme apaisé et sa piscine sur le toit. Forfait pour deux à partir de 345 $ ; 87 suites et chambres Deluxe). Le plaisir du Gray, c’est une vue sur le quartier historique, la mer et les montagnes, c’est également ses facilités d’accès (15 minutes de l’aéroport). On y savoure aussi une décontraction chic et moderne.

SHOPPING :

ABC Mall Verdun

C’est le spot idéal pour découvrir les créateurs libanais et les griffes de la mode internationale dans ce nouveau centre commercial au cœur du quartier de Verdun.

http://www.abc.com.lb/site/verdun

UNE GALERIE :

Plan BEY propose une série de photographie, des peintures et des livres. Plusieurs adresses. Geara Building, Aremnia Street, Mar Mikahel. Najem Building, Gouraud Street,

OFFICE DE TOURISME DU LIBAN :

124, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 – Paris

Tel: +33 01 43 59 10 36

Face à face avec le lynx

Il y a un demi-siècle, le lynx boréal a été réintroduit dans les montagnes du Jura. Dans ce décor enneigé, Laurent Geslin est parti sur les traces du félin sauvage et solitaire pour étudier son mode de vie. Ce documentaire animalier nous invite à la contemplation d’un prédateur fascinant qui provoque l’émerveillement et appelle, avec sincérité, à la conservation de cette espèce en voie de disparition.

Sao Tomé et Principe : l’île des randonneurs

« Le paradis n’est pas sur la Terre, mais il y en a des morceaux. » Cette citation de Jules Renard colle parfaitement à Sao Tomé-et-Principe, minuscule Etat africain, le plus petit après les Seychelles. A peine plus de I 000 kilomètres carrés ! Discrète, cette ancienne colonie portugaise, point quasi invisible sur le globe, ne reçoit que quelque sept mille visiteurs par an. Essentiellement des passionnés d’ornithologie et de botanique qui se régalent des paysages préservés et de ses habitants particulièrement chaleureux.

Quel plaisir de se perdre dans le parc national de l »Obô où la végétation luxuriante, traversée par des torrents et des cascades, plonge dans une jungle inexplorée entre bégonias pourpres géants et fougères arborescentes. Pour tenter d’apercevoir une nuée de papillons ou d’oiseaux exotiques, il faut marcher quelques heures au cœur de cette flore tropicale. Mais un tel spectacle mérite ces quelques efforts.

Le voyage se poursuit vers Penta Baleia. Deux heures trente de marche sur une route abrupte pour embarquer à bord d’une chaloupe, puis d’un bateau à moteur pour une traversée de vingt minutes avant d’accoster sur l’île de Rolas, confetti de terre volcanique où farniente, plongée, pêche et dégustation de poissons grillés sont les principales activités. Petit détour jusqu’au Padrâo, monument juché sur un pro- montoire qui symbolise la ligne de l’Equateur, tracée sur un planisphère en mosaique. On joue les Robinsons, heureux de pouvoir faire escale dans les confortables bungalows en bois exotique de l’hôtel Pestana.

De retour à Sao Tomé, la capitale, on visite les rocas, ces vastes demeures coloniales abandonnées où cohabitaient colons portugais et esclaves. Leurs vestiges se dressent au milieu des anciennes plantations de cacao qui furent longtemps la grande richesse de l’archipel premier producteur mondial de la fève, d’où son surnom d' »ïle chocolat ». Aujourd’hui, l’exploitation reprend peu à peu (4 000 tonnes ont été exportées l’an passé). C’est que le chocolat fabriqué à partir du cacao d’ici est reconnu comme l’un des plus fins et subtils. Claudio Corallo, Italien passionné par la qualité et spécialisé dans l’agronomie tropicale, torréfie ses fèves sur place et organise des visites de son exploitation avec dégustation à la clé des plus grands crus. Parmi ses prestigieux clients, Guy Martin, chef étoile du Grand Vefour, à Paris. Plus modestes certes, les cartes des restaurants locaux sont néanmoins savoureuses. Fruits tropicaux, avocats, ananas et bananes, poisson frit accompagné de fruta-pào (fruit de l’arbre à pain) ou de bananes plantain constituent des mets de choix. Les cocktails à base d’eau de coco se sirotent au soleil en écoutant Sodade, la ballade de la chanteuse capverdienne Cesaria Évora. Dans cette chanson, aujourd’hui tube mondial, l’artiste aux pieds nus évoque Sao Tomé justement. Un éden qui, demain peut-être, sera aussi prisé que le Cap-Vert, vœu que formulent les Santoméens qui adorent accueillir les voyageurs et leur livrer les secrets de leur île et de leur art de vivre qui se résume à cette devise répétée à l’envi : leve, leve (« doucernent, doucement. ») »

Y aller :

Avec Héliades. Réservations 0892 23 15 23.

https://www.heliades.fr/

L’hôtel Club Santana 4*, un cadre paradisiaque à Sao Tomé

Ce splendide hôtel vous accueille en bordure d’une belle palge privée à Santana, à 15 km de la ville de Sao Tomé. Une vue sur l’océan à couper le souffle, un superbe jardin tropical, une belle piscine à débordement face à la mer… l’hôtel Club Santana figure incontestablement parmi les meilleures adresses de Sao Tomé. Vous serez logés dans l’un des 31 bungalows récemment rénovés. Le restaurant de l’hôtel club Santana propose une cuisine locale et internationale. Pour vos loisirs, outre la piscine à débordement, vous profiterez d’un bain à remous et de nombreuses activités : paddle, marche sportive, aquagym, canoé et massages payants face à la mer.

Les autres hôtels à Sao Tomé

L’Omali Lodge 4* est situé en bordure de la plage de Praia Lagarto. Ce petit hôtel de 30 chambres et suites dispose de 2 restaurants, d’une piscine extérieure, d’un terrain de tennis et d’une salle de remise en forme.Le Pestana Equador Island Resort 4* vous accueille sur l’îlot de Rolas près d’une belle plage de sable. Piscine, billard, volley-ball, initiation à la plongée, espace de bien-être… les loisirs ne manquent pas dans cet hôtel de 66 chaùbres et suites.C’est face à la baie de d’Ana Chaves à 5 min à pied de Sao Tomé que le Miramar by Pestana 4* vous réserve de belles surprise. Cet hôtel de 59 chambres dispose d’un restaurant, d’une piscine et offre un cadre parfait pour pratiquer la pêche et la plongée.

Césaria Evora Petit pays